naturopathie

Le tuto Naturo #4 – L’hydrologie

Afin de conseiller une personne de manière adaptée, le naturopathe dispose de 10 techniques qu’il utilise en synergie. Les trois techniques majeures sont: l’alimentation, l’équilibre émotionnel et le mouvement.

L’hydrothérapie est une des sept techniques restantes.

Elle peut être utilisée en interne (voie buccale, nasale, anale, cutanée et vaginale) comme en externe (bains, sauna, hammam, bouillotte).

L’eau améliore les échanges cellulaires en mobilisant nos humeurs (nos liquides) : sang, lymphe, liquide extra-cellulaire, en revitalisant l’organisme, en provoquant la sudation ou encore l’élimination de sébum.

En général, l’eau chaude est utilisée pour détoxifier et épurer les humeurs. L’eau froide, quant à elle, est stimulante et revitalisante.

L’utilisation de l’eau peut être très simple comme, par exemple, marcher pieds nus dans l’eau froide, dans la neige fraichement tombée ou dans la rosée du matin. Cela peut être aussi faire des bains de bras, bains de pieds (chauds pour calmer les migraines et l’anxiété et froids pour calmer les maux de tête et améliorer la circulation du petit bassin), bains de siège (froids pour fortifier l’organisme ou tonifier le périnée) ou également appliquer une bouillotte sur le foie le soir au coucher pour le soulager et lui permettre de mieux remplir ses fonctions de détox.

Il existe également des techniques qui permettent le nettoyage interne du corps comme les bains dérivatifs. Il s’agit d’effectuer des frictions entre les deux plis inguinaux et le périnée dans le but de faire vibrer les intestins provoquant une expulsion des selles. Cela peut être pratiqué avec une éponge d’eau froide pendant 10 minutes tous les jours avant un repas pendant 3 semaines. Cette technique peut être utilisée pour apporter un confort digestif ou revitaliser l’organisme. Il existe également des poches de gel appelées « Yokool » qui permettent de pratiquer le bain dérivatif à condition de marcher au moins 3h par jour.

En interne, l’eau de boisson devrait être une eau peu minéralisée (résidus à sec inférieur à 10mg/l) pour favoriser une meilleure élimination. D’autres techniques peuvent être intéressantes en fonction de votre terrain: le plasma de Quinton pour revitaliser, les lavements pour drainer et améliorer la flore intestinale, la douche nasale ou jala neti pour améliorer la circulation de cette zone, les inhalations…

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter.

Add A Comment